Rechercher
  • Romain Larue

DECONNEXION NUMERIQUE

Dernière mise à jour : 14 nov.



On passe tous un temps fou sur notre téléphone avec des explications plus ou moins valables. En réalité on se rend bien compte que notre temps se perd et qu’on avance pas beaucoup pendant qu’on fait défilé un file d’actualité. Cela ne nous permet d’attendre aucun but, ça ne nous rapproche d’aucun objectif. Si on utilisait ce temps efficacement peut être aurions-nous moins de stress, moins de besoin de s’évader en regardant ce que font les autres. Peut-être est ce qu’on aurait pas l’impression de rater ce qu’il se passe dans monde si on essayait de ne pas rater ce qui se passe dans notre propre vie.

Aujourd’hui on va parler de ce qui a révolutionné notre vie en la rendant plus simple mais qui s’est aussi accaparé notre temps en nous empêchant de voir ce qui se passe juste à côté de nous. Notre téléphone :

  • On verra pourquoi on se sent obligé d’être connecté

  • Pourquoi il est important de se déconnecter

  • Comment on peut faire ça

  • Et je vous donnerai quelques petites astuces


POURQUOI ETRE CONNECTÉ ?


Nous sommes des êtres sociaux et nous n’y pouvons rien. Lorsque notre cerveau n’a pas de tâche à effectuer il passe en mode de fonctionnement par défaut. Ce mode active des zones précises dans notre cerveau qui sont les mêmes que celle de la sociabilisation, le fait de revivre des éléments du passé ou visualiser le futur. Nos connexion permanentes nous permette de répondre facilement au besoin de contacter les autres alors nous allons voir ce qu’il se passe dans la vie de nos contacts pour répondre à la demande de notre cerveau.

L’autres intérêt pour notre cerveau est son besoin de nouveauté et de stimulation. Là où les générations précédentes allaient chercher cette nouveauté dans leur imagination, les livre ou la télévision nous allons le chercher dans une masse de nouveauté jamais égalée : internet et ses réseaux insatiables en nouveautés et bizarreries en tout genre. Alors nous allons chercher des choses nouvelles à voir.

Parfois nous y cherchons des réponses auprès de modèles (souvent faux) qui nous montrent comment la vie peut être parfaite. Comment nous pourrions améliorer notre vie. Mais souvent leur fonctionnement n’est pas compatible avec l’organisation de notre vie. Ils n’ont pas d’enfant ou le même métier que nous…

Enfin, on a besoin de se connecter pour rêver… les photos et les vidéos que nous croisons sur les réseaux nous font voyager, rêver et nous permettent de nous évader le temps d’une image ou deux ou 100… On finit vite par passer 30 minutes à regarder juste une dernière vidéo.

Lorsque nous trouvons ce qui nous plait sur un réseau social notre cerveau secrète un petit shoot de dopamine. Comme c’est l’une des drogues les plus puissante pour notre volonté, nous allons inconsciemment continuer à chercher un nouveau contenu qui va nous redonner une petite dose. Et sans limite on pourrait faire ça toute la journée. Vous pouvez régulièrement vous demander ce que vous cherchez en scrollant un flux social, je ne pense pas que vous aurez souvent une réponse précise. Et c’est quand même bizarre….

Et je n’ai pas encore évoqué le fait de créer du contenu pour avoir un retour par des petits likes ou des nouveaux abonnés. C’est sans doute pire parce que la volonté de feedback pousse à aller vérifier encore plus régulièrement l’état de ses vues ou des commentaires. Pour avoir encore une fois un shoot de dopamine…

Une dernière raison importante pour rester connecté c’est le FOMO ou FEAR OF MISSING OUT !

Internet regorge de choses qui vont faire le buzz mais si on passe à côté on semble déconnecté de notre groupe social et ça fait peur. On veut rester dans les discussions sur les sujets du moment. Avant on avait des sujets de l’année, des sujets du mois ou de la semaine maintenant on a des sujets qui vont durer une journée ou quelques heures. Et quand on a peur de les rater on se sent obligé de vérifier sans cesse ce qu’il se passe.


POURQUOI SE DECONNECTER ?


Maintenant qu’on connait tout le bien que peut nous faire notre connexion permanente, voyons ce que cela nous fait manquer et la balance va vite peser vers ce côté.

Lorsque nous sommes pris dans un flux social nous allons mettre de côté les besoins de notre environnement mais également les notre :

On va souvent rester immobile durant de longues minutes et répéter cela de nombreuses fois, à long terme cette sédentarité peut mener à de nombreux troubles : musculaires, cardio-vasculaires, articulaires… Le mouvement est nécessaire à la bonne santé du corps et rester sur son téléphone n’aide absolument pas.

L’autre choses qu’on l’on peut remarquer c’est que notre noyade au milieu de la dopamine nous coupe de nos propres sensations. Il arrive qu’une fois que nous posons notre téléphone on se rende compte qu’on a faim, qu’on a soif ou qu’on a simplement mal quelque part.

L’intérêt de se déconnecter c’est de se connecter à soit même pour éviter de se retrouver un jour avec un tas de problèmes qui prendront sans doute du temps à être traité si c’est possible.

L’autre choses apporté par la déconnexion c’est la prise en compte de ce qu’il se passe autour de nous. Lorsque notre cerveau est en mode chasseur de pic de dopamine, il n’y a plus grand chose qui l’intéresse à côté. Les conversations deviennent inintéressantes parce que pas aussi stimulante que ce qu’il se passe sur l’écran. Lorsque nous interagissons avec notre environnement et nos amis c’est plutôt de l’ocytocine qui est produite mais elle vient de façon moins rapide et son effet est moins sensible que celui de la dopamine. Malgré tout, cette hormone est largement meilleure pour nous que la dopamine.

Pour ceux qui ont des projets, ou des études en cours vous le savez bien. Notre temps passé sur les réseaux est un temps perdu. Combien de fois avez-vous verrouillé votre téléphone le soir en vous rendant compte que ce que vous deviez faire n’a pas été fait. Ou pire, que votre temps de sommeil est bien réduit… Donc demain je me lève plus tard et donc j’en fais moins. Je le vois tous les jours, les étudiants manquent de temps pour faire les choses simplement parce que ce temps est trop pris par cette socialisation numérique.

Faire partie d’une communauté c’est la base de la vie sociale de l’humanité mais dans certains cas il faut privilégier le contact réel au contact numérique. On sort souvent plus content d’un diner d’une heure avec une personne bien choisie que d’une session d’une heure sur un téléphone à voir les contenus de centaines de personnes.


COMMENT FAIRE ?


C’est assez simple, il suffit de se procurer un NOKIA 3310 qui ne se connecte pas internet et est incassable.

Non, il ne faut pas se priver d’une chose qui peut être utile. Mais il serait quand même super bien de ne pas être trop esclave de nos outils de communication.

Il faut savoir que des développeurs son spécialisé dans l’addiction aux applications et savent exactement comment rendre n’importe quel type d’activité numérique addictive. Les champions sont les développeurs de jeux et de réseaux sociaux bien évidement.

Il y a quelques leviers qu’ils activent pour vous rendre fou :

Premièrement les notifications : pour rester éloigner de notre téléphone quand ce n’est pas le moment il faut éviter de le laisser sonner ou s’allumer. Bloquer les notifications est un bon début. Sur les iPhones, vous pouvez programmer un résumé de notification depuis IOS15 a des heures précises moi c’est 8h30 et 18h30.

Ensuite on a les badges sur les applications : et là c’est pareil, avoir un rond rouge avec une numéro sur une appli c’est un appel à l’ouvrir pour voir ce qu’il y a dedans et ensuite faire d’autres choses imprévus dans l’application. Donc désactivez ces badges de la mort !

Éloignez les applications : lorsque vous rangez votre écran d’accueil mettez les applications sociales sur la 3e ou 4e page et dans un dossier, il faudra plus de temps pour la retrouver et l’ouvrir et surtout on ne l’ouvrira pas juste parce qu’on l’a vu.

Enfin une chose assez simple : prévenez vos contacts que vous ne répondez plus immédiatement à un message. Sur 100 messages reçu je ne suis sûr qu’il n’y en a pas plus de 5 qui nécessite une réponse immédiate. Il est donc possible de ne pas répondre avant plusieurs minutes voire plusieurs heures à un message. Il m’arrive de mettre plusieurs jours à répondre à un SMS.


ASTUCE


Depuis IOS 15 vous pouvez créer des écrans d’accueil différent en fonction de ce que vous faites ou du lieu où vous vous trouvez. Et ça c’est encore trop méconnu. On peut configurer de nombreux écrans :



J’en ai un par défaut avec des applications que j’utilise régulièrement chez moi ou quand je sors.

J’en ai un autre qui apparait lorsque je déverrouille mon téléphone quand je suis au travail.

Je n’ai accès qu’a ce dont j’ai besoin pour travailler. Vous pouvez configurer la même chose pour le moment ou vous arrivez en cours.

J’ai également un écran pour les premières heures de la journée qui ne me donne aces qu’a des applications utiles à ce moment-là mais surtout je n’ai pas d’accès facile aux applications qui pourraient m’empêcher d’être concentré pendant les premières heures de ma journée.

L’autre astuce est dans les mails : vous pouvez définir une liste VIP de personne qui vous envoi des mails et choisir de n’être notifié que de ces mails-là. Je n’ai par exemple que les mails du secrétariat du cabinet qui apparaitrons sur mon résumé de notification ou qui pourrons faire apparaitre un badge sur l’icône de l’application.

Je ne peux pas faire un tutoriel complet de ces fonctions dans cette vidéo mais si ça vous intéresse dites-le dans les commentaires ou en message privé et je vous ferai ce genre de vidéo.

Enfin pour ceux qui gardent leur téléphone près du lit parce que c’est leur réveil mais qui ne peuvent pas s’empêcher de le regarder jusqu’à trop tard. Vous pouvez vous procurer un réveil ça coute 10€ et en plus on peut voir l’heure dessus sans le toucher. Moi j’ai pris une montre qui me réveil tous les matins en vibrant sans réveiller Manon qui se lève plus tard.


CONCLUSION

C’est fini pour cet article, j’espère qu’il vous a plu et que vous comprenez un peu mieux comment fonctionne notre addiction à la connexion.

Vous pouvez partager vos expériences et vos astuces dans les commentaires, ça peut servir ç d’autres.

La version vidéo de cet article est disponible ici

N’hésitez pas à vous abonner au site romainlarue.com pour avoir les prochains articles et vidéos dans la newsletter. Pour avoir des nouvelles plus régulièrement vous pouvez me suivre sur Instagram, Facebook, Twitter et LinkedIn.

On se quitte ici, on se retrouve dans le prochain article.

D’ici-là prenez soin de vous et des autres.

J'espère vous avoir donner des élements pour vous aider à être meilleur.

N'hésitez pas à partager vos expérience en commentaire ou sur les réseaux sociaux : Facebook, Twitter, Instagram, LinkedIn.

Prenez soin de vous et des autres

Romain

23 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout